Mots pour Maux Hypnothérapie  Lydie Lesaffre

Hypnose de régression

Qu’est-ce que l’hypnose régressive ?

L’hypnose régressive ou "hypnose de régression" ne correspond pas vraiment à une technique particulière d’hypnose, c’est plus une famille de protocoles qui permettent de remonter dans le passé, réel ou imaginaire, du sujet. Il est ainsi possible de revenir à certaines périodes de vie, soit en tant qu’observateur soit en les vivant « à nouveau », sous hypnose. Dans le second cas, l’expérience sera plus forte car les émotions associées au souvenir seront vécues à nouveau. Il faut donc être précautionneux lorsqu’il s’agit d’un souvenir avec des émotions désagréables. Il y a en fait toute une liste de choses à surveiller lorsque l’on pratique l’hypnose régressive.

 Le sujet revit sous hypnose un événement passé, il le revit avec ses perceptions, ses souvenirs et ses pensées tels qu'ils étaient à l'époque, ou tels que son subconscient se les remémore. Ainsi, si une personne de 50ans  régresse avec l'hypnose à l'âge de 10 ans, ce ne sera pas une personne de 50 ans dans la peau d'un enfant mais un enfant de 10 dans un corps de 50 ans. Durant l'expérience le sujet a réellement (pour lui) l'âge qu'il avait lors de l'événement remémoré. C'est pour cela qu'on utilise le terme de "régression".

L’hypnose régressive permet de révéler des secrets et des choses oubliées

On utilise à la fois la mémoire consciente, qui est accessible si l’on cherche à se remémorer l’événement et la mémoire inconsciente qui, elle, n’est pas accessible aux pensées habituelles. Cela permet donc d’avoir accès à des détails ou des aspects qui avaient été «oubliés», où plutôt mis de côté par le cerveau.

Les souvenirs remémorés sous hypnose sont ils exacts ?

Il faut toujours être prudent quant à l’interprétation des « remémorations » sous hypnose car plusieurs choses peuvent perturber la véracité historique de ces souvenirs : 

Le stockage en mémoire de nos perceptions

La première chose complexe est l’accès aux souvenirs mis de côté par les pensées habituelles et  la manière dont notre corps capte les informations et la façon que notre cerveau les stocke. Ce que nous observons du monde passe par nos sens (vision, toucher, audition, odorat, goût, perception du temps, …). En fonction de la nature et de la force des émotions que nous ressentons au moment d’un événement ou d’une pensée, ou d’un rêve, notre cerveau mémorise ce que notre corps perçoit par nos sens. Ce stockage se fait en plusieurs endroits dans notre cerveau et notre corps. Le processus de remémoration doit rassembler ces informations pour créer le souvenir.

L'altération des souvenirs à chaque remémoration

Le deuxième phénomène qui influe sur nos souvenirs est lié au fait que nous sommes des êtres biologiques et pas numériques. Les informations sont stockées en nous, principalement par nos neurones et sous forme chimique. A chaque fois que nous nous remémorons un événement, c’est-à-dire un ensemble de perceptions et de sensations, notre cerveau et notre corps reproduisent nos perceptions, au mieux, telles que dans la version précédente du souvenir. Ainsi, certains détails, parfois infimes et parfois plus importants peuvent ne pas être reproduits à l’identique, comme une photocopieuse ou le film d’un écran dans une salle de cinéma. Et à chaque remémoration, l’image et les autres perceptions sont en partie transformées.

Des expériences ont montré que différents facteurs influent sur nos souvenirs, en magnifiant certains aspects et en minimisant certains autres, selon les émotions que nous éprouvions lors de l'événement, selon notre personnalité, nos croyances et nos valeurs, notre manière d'être et de percevoir les choses, selon l'influence des personnes qui nous entouraient à cette période et même selon notre culture.